BP 37

boulodrome GINIER

04002 DIGNE LES BAINS

Tél : 06 40 06 04 36

Henri LAFLEUR

les légendes

André SALLE

les légendes

Emile LOVINO

les légendes

Please reload

André MASSONI

les légendes

Please reload

LA LONGUE, LE JEU PROVENCAL, LES TROIS PAS                                  

 On fait la cigogne pour pointer, le guépard pour tirer et le tour est joué. Fastoche allez-vous me dire...​  Depuis des lustres l'homme se complique la vie. Un être  intelligent jouait les pieds tanqués d'où la pétanque, arriva  un guignol du midi ( on dit qu'ils sont fainéants) et lui il dit  de jouer loin, de lever une jambe pour lancer la boule vers le  cochonnet et de faire trois pas pour tirer. L'adresse et la course sont des choses . contradictoires donc rigolotes. La voilà arriver la longue  la vraie histoire s'est déroulée dans l'autre sens, mais je préfère la mienne...
  Dans nos campagnes la longue se pratique souvent le lundi des  fêtes de villages, avec l'aïoli à midi bonjour le parti de 14h   dans les rues du village, un coin de cour, une bordure de champ, le jeu et souvent au petit bonheur la chance mais le plaisir est là  et la convivialité aussi.  Bien sûr il y a les grands concours  comme on disait d'anta :  le Provençal, Pertuis, le Midi Libre;
Laragne​, St Maximin, Digne  etc., j'en passe et des meilleurs .
Ceux-là  sont les rêves de victoire de beaucoup d'entre nous. les  environ 3900 joueurs du Provençal 13 (2009) ne me démentiront pas. On y va soi-disant pour passer la journée en se disant que  peut-être demain on pourrait être encore là.
Et si le lendemain on est encore là, alors là les petits chevaux  démarrent dans la tête. Mais la longue est un dur apprentissage  qui dure toute une vie à part pour quelques surdoués qui sont  nés avec le talent, sinon les autres progressent à pas lents, mais  je pense que la pratique est un facteur essentiel de réussite  pour les non doués de naissance. Les points les plus importants  pour moi :
la concentration l'envie   le plaisir la décontraction entre l'envoi des boules
Les parties de concours sont des moments privilégiés. Il faut les  apprécier tout en essayant de jouer le mieux possible, les parties  les plus dures sont souvent les plus bénéfiques.   La longue c'est aussi des noms de joueurs qui sonnent comme  du Marcel PAGNOL,  MASSONI, LOVINO,  CALANOTTI; 
PARTENGO, MACARI, AGACIO, FERRET, SIGAL,  GIORDANENGO, LAFLEUR, etc.des noms qui sonnent  avec leurs légendes, leurs anecdotes plus ou moins vraies mais  toujours avec le plaisir du conteur. Au grand concours de  LARAGNE il y a 25 ans je regardais une partie magnifique où  le tireur de Mr BONFORT venait de frapper 8 boules de rang,  dans cette mené de gagne il manque double,  monsieur BONFORT se retourne vers la gale? rit et crie " PUTAIN il a acheté des boules TEFAL !  celles qui n'attrapent jamais "  depuis chaque fois que je manque une boule c'est-à-dire  tout le temps je repense à cette phrase. 
Que seraient les boules sans les histoires et suspicions.
 On construit une légende avec des mots,  des actions, des trucs impensables donc voilà pourquoi les boules sont et resteront toujours un truc du midi.
 Dans l'ambiance d'un grand concours il y a aussi la galerie,  les gens de tous bords sont côte à côte, discutent, commentent,  critiquent, applaudissent etc. grâce à elle untel gagne une partie,  untel la perd mais elle ne vous laisse pas indifférent, il faut savoir gérer cela pour penser arriver au bout d'un concours.​

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now